FUTSAL CLUB CAYEUX : site officiel du club de foot de Cayeux-sur-Mer - footeo

R1/J7 : Fin de mauvaise série pour les cayolais…

20 janvier 2018 - 23:29

Championnat R1 / J7 :

Fin de mauvaise série pour les cayolais…

Cambronne-les-Ribécourt 3-3 Futsal Club Cayeux

Joueurs & Buteurs : CARON Damien, TOUTAIN Thomas, LOTTIN Yvan (capitaine, 1 but), LEDUC Romain, AVISSE Loïc (1 but) et  ZUMBE Valentin (1 but).

 

Le Futsal Club Cayeux (FCC) se déplaçait à Cambronne-les-Ribécourt à l’occasion de la 7ème journée de championnat R1 pour affronter une équipe cambronnaise qui pointe à la 6ème place du classement (4 points), juste devant les cayolais, bon dernier avec 0 point à son actif. Enchainant sur une série de six défaites consécutives en championnat régional et bien partis pour retrouver le championnat de district la saison prochaine, les cayolais accumulent les indisponibilités diverses depuis le début de saison. Ainsi, au moment du départ pour Cambronne, c’est cette fois l’entraineur Alexandre Foulon qui déclare forfait en raison d’un accident de voiture survenu le midi et ensuite, Pierre Legrand souffrant de dernière minute, doit abandonner ses coéquipiers qui partiront donc à 6 joueurs dans un match qui s’annonce compliqué.

Du côté cambronnais, avec trois remplaçants, l’équipe est mieux armée et sait également qu’en cas de victoire face aux cayolais, ils les condamneraient très certainement à une descente inéluctable car l’écart serait de 7 points.

Organisé en 2-2, le FCC qui évolue en blanc pour l’occasion, débute la rencontre en prenant la température de son adversaire du jour. Les premiers coups de semonce sont lancés et les joueurs cayolais résistent bien aux assauts cambronnais. Le FCC poursuit ses efforts, agressifs sur le porteur du ballon et presse haut leurs adversaires sans se jeter. Et même mieux, ils se voient récompensés en ouvrant le score sur une montée rageuse du capitaine Yvan Lottin qui s’extirpe de la défense adverse et d’un joli pointu, inscrit un premier but cayolais qui gratifie un excellent travail collectif de l’équipe sur les quinze minutes de cette première période (0-1). Puis, s’en suit des attaques de part et d’autres et des parades des deux portiers solides sur leur ligne de but. La fin de la mi-temps approche et c’est sur un contre, à la suite d’un coup franc cayolais, que le gardien isarien capte le ballon et sert rapidement et idéalement son attaquant Wilfried Guéppois, très actif sur le front de l’attaque, pour tromper le valeureux gardien cayolais Damien Caron, hauteur d’une excellente première période (1-1). La mi-temps est sifflée et pour la première fois depuis le début de saison en championnat, les cayolais ne sont pas menés à la pause, peut-être un signe…

Au retour des vestiaires, les locaux reprennent leur marche en avant et profitent de la profondeur de son banc pour procéder à quelques changements et tentaient de faire basculer cette rencontre. Néanmoins, les cambronnais font tourner le ballon sans se procurer d’occasions nettes grâce à une défense cayolaise solide et solidaire. Puis, vers la dixième minute de jeu en seconde période, un fait de jeu va faire basculer la rencontre dans un premier temps. En effet, sur un ballon haut que Loïc Avisse cherche à récupérer le ballon dans la surface adverse, son pied heurte malencontreusement le défenseur isarien qui juge ce geste volontaire de la part de l’attaquant cayolais qui n’a à aucun moment cherché à commettre une faute volontaire. Enervé, le défenseur isarien s’emporte et écope d’un carton rouge direct par l’arbitre jugeant son comportement très excessif. Ainsi, les cambronnais se retrouvent à quatre joueurs sur le terrain durant deux minutes de jeu et les cayolais vont alors en profiter pour faire la différence grâce à leur duo inédit d’attaquant du jour Valentin Zumbé et Loïc Avisse, c’est donc ce dernier sur une frappe en deux temps, que le FCC reprend l’avantage au tableau d’affichage (1-2). Le but inscrit par les cayolais permet aux cambronnais de retrouver un joueur de plus sur le terrain mais les locaux énervés et sans inspiration n’y arrivent pas. Ainsi, la physionomie du match tourne cette fois-ci à l’avantage des cayolais qui sur un contre de Valentin Zumbé, bien en jambes et plein d’entrain cette après-midi, creuse l’écart dans cette partie (1-3). Il reste huit minutes au tableau d’affichage et c’est sur un nouveau fait de jeu, que la rencontre va une nouvelle fois chavirer. En effet, à la suite d’une action rondement menée par les cambronnais qui tentent le tout pour le tout afin d’éviter la défaite, l’attaquant isarien reprend un ballon de la tête qui va se loger sous la barre transversale cayolaise sauf que le défenseur Thomas Toutain, auteur d’un match solide, repousse par inadvertance le ballon de la main. L’arbitre Oualid Ouabel n’hésite pas une seule seconde, il désigne le point de pénalty pour Cambronne et carton rouge direct pour le défenseur cayolais. Le tireur cambronnais s’élance et à la surprise générale, voit sa frappe s’envoler au-dessus du but, une aubaine inattendue pour les cayolais qui se retrouvent cette fois-ci en infériorité numérique, à quatre joueurs, pendant deux minutes. Le FCC en profite pour prendre son temps mort et récupérer quelque peu. Cependant, malgré cette courte pause de deux minutes, les cayolais regroupés à quatre en défense, subissent les assauts adverses répétés. Puisant dans leurs dernières forces et poussés par un public acquis tout à la cause des locaux, le FCC craque une première fois en seconde période (2-3). Les cayolais retrouvent ensuite numériquement un joueur de plus et font bloc défensivement. Il reste à peine cinq minutes de jeu, le match devient alors encore plus décousu, les cambronnais se livrent pour aller chercher plus et les deux équipes se rendent coup pour coup pour le plus grand plaisir des spectateurs. Mais à force d’abnégation, la volonté cambronnaise trouve une nouvelle fois la faille dans la défense cayolaise émoussée physiquement, sur une succession de frappes qui termine finalement dans le but cayolais grâce une nouvelle fois à l’inévitable Wilfried Gueppois, un « véritable poison » pour les cayolais (3-3). Sur ce nouveau coup d’envoi, l’arbitre annonce 26 secondes restantes qui ne changeront plus rien dans cette seconde période riche en rebondissements.

Jusqu’au bout, Cayeux s’est bien battu pour s’offrir son premier succès de la saison mais en vain. Les joueurs présents ont surtout montré à leur adversaire du jour, que les cayolais ne sont pas encore « morts » dans ce championnat R1 et que ce premier point pris est peut-être un signe du renouveau.

Réponse lors du prochain rendez-vous, la semaine prochaine, le samedi 27 janvier 2018, avec la réception de Doullens CSA Epide (16h30), un match qu’il faudra obligatoirement gagner pour obtenir encore un mince espoir de lutter pour le maintien. En attendant, les cayolais ont une semaine pour recharger les batteries et préparer leur prochain match à Cayeux-sur-mer où le 1.000ème but cayolais officiel depuis la création du club devrait tomber (actuellement 999 buts inscrits).

Quant à la réserve qui recevait l’Amiens New Team, elle est passée tout près de faire tomber le leader de deuxième division district ce samedi 20 janvier. En effet, à dix minutes de la fin, les cayolais menaient 5-3 sur leur terrain mais ont mal négocié les dernières minutes de jeu à cause d’un adversaire redoutable qui aura eu le mérite d’y croire jusqu’au bout et qui a surtout fait preuve de réalisme en l’emportant finalement 8-5. Prochain rendez-vous pour la réserve, ce samedi 27 janvier, en lever de rideau des séniors A, contre Flesselles (14h30).     

 

 

Commentaires

ZOOM SUR UN PARTENAIRE : FEVRIER

 

MAC DONALD'S

Rue du Cave l'Evêque

80 230 ST VALERY/SOMME

En savoir plus : click