FUTSAL CLUB CAYEUX : site officiel du club de foot de Cayeux-sur-Mer - footeo

Résumé des matchs Retour DH

MATCH RETOUR DH 

Championnat R1 / J7 :

Fin de série pour les cayolais…

Cambronne-les-Ribécourt 3-3 Futsal Club Cayeux

Joueurs & Buteurs : CARON Damien, TOUTAIN Thomas, LOTTIN Yvan (capitaine, 1 but), LEDUC Romain, AVISSE Loïc (1 but) et  ZUMBE Valentin (1 but).

 

Le Futsal Club Cayeux (FCC) se déplaçait à Cambronne-les-Ribécourt à l’occasion de la 7ème journée de championnat R1 pour affronter une équipe cambronnaise qui pointe à la 6ème place du classement (4 points), juste devant les cayolais, bon dernier avec 0 point à son actif. Enchainant sur une série de six défaites consécutives en championnat régional et bien partis pour retrouver le championnat de district la saison prochaine, les cayolais accumulent les indisponibilités diverses depuis le début de saison. Ainsi, au moment du départ pour Cambronne, c’est cette fois l’entraineur Alexandre Foulon qui déclare forfait en raison d’un accident survenu le midi et ensuite, Pierre Legrand souffrant de dernière minute, doit abandonner ses coéquipiers qui partiront donc à 6 joueurs dans un match qui s’annonce compliqué.

Du côté cambronnais, avec trois remplaçants, l’équipe est mieux armée et sait également qu’en cas de victoires face aux cayolais, ils condamneraient très certainement les cayolais à la descente avec un écart de 7 points.

Organisés en 2-2, le FCC qui évolue en blanc pour l’occasion, débute la rencontre en prenant la température de son adversaire du jour. Les premiers coups de semonce sont lancés et les joueurs cayolais résistent bien aux assauts cambronnais. Le FCC poursuit ses efforts, agressifs sur le porteur du ballon et pressent haut leurs adversaires. Même mieux, ils se voient récompensés en ouvrant le score sur une montée rageuse du capitaine Yvan Lottin qui s’extirpe de la défense adverse et d’un joli pointu, inscrit un premier but cayolais qui récompense un excellent travail collectif sur les quinze premières minutes de cette première période (0-1). S’en suit des attaques de part et d’autres et des parades des deux portiers solides sur leur ligne de but. La fin de la mi-temps approche et c’est sur un contre, à la suite d’un coup franc cayolais, que le gardien isarien capte le ballon et sert rapidement et idéalement son attaquant Wilfried Guéppois, très actif sur le front de l’attaque, pour tromper le valeureux gardien cayolais Damien Caron, hauteur d’une excellente première période (1-1). La mi-temps est sifflée et pour la première fois depuis le début de saison en championnat, les cayolais ne sont pas menés à la pause, peut-être un signe…

Au retour des vestiaires, les locaux reprennent leur marche en avant et profitent de la profondeur de son banc pour procéder à quelques changements et tentaient de faire basculer cette rencontre. Néanmoins, les cambronnais font tourner le ballon sans se procurer d’occasions nettes grâce à une défense cayolaise solide et solidaire. Puis, vers la dixième minute de jeu en seconde période, un fait de jeu va faire basculer la rencontre dans un premier temps. En effet, sur un ballon haut que Loïc Avisse cherche à récupérer le ballon dans la surface adverse, son pied heurte malencontreusement le défenseur isarien qui juge ce geste volontaire de la part de l’attaquant cayolais qui n’a à aucun moment cherché à commettre une faute volontaire. Enervé, le défenseur isarien s’emporte et écope d’un carton rouge direct par l’arbitre jugeant son comportement très excessif. Ainsi, les cambronnais se retrouvent à 4 joueurs sur le terrain durant deux minutes de jeu et les cayolais vont en profiter pour faire la différence grâce à leur duo d’attaquant du jour Valentin Zumbé et Loïc Avisse, c’est donc ce dernier sur une frappe en deux temps, que le FCC reprend l’avantage au tableau d’affichage (1-2). Le but inscrit par les cayolais permet aux cambronnais de retrouver un joueur de plus sur le terrain mais les locaux énervés n’y arrivent pas. Ainsi, la physionomie du match tourne cette fois-ci à l’avantage des cayolais qui sur un contre de Valentin Zumbé, bien en jambes et plein d’entrain cette après-midi, creuse l’écart dans cette partie (1-3). Il reste huit minutes de jeu et c’est sur un nouveau fait de jeu, que la rencontre va une nouvelle fois chavirée. En effet, à la suite d’une action rondement menée par les cambronnais qui tentent le tout pour le tout afin d’éviter la défaite, l’attaquant isarien reprend un ballon de la tête qui va se loger sous la barre transversale cayolaise sauf que le défenseur Thomas Toutain, auteur d’un match solide, repousse par inadvertance le ballon de la main. L’arbitre Oualid Ouabel n’hésite pas une seule seconde, il désigne le point de pénalty pour Cambronne et carton rouge direct pour le défenseur cayolais. Le tireur cambronnais s’élance et à la surprise générale, voit sa frappe s’envoler au-dessus du but, une aubaine pour les cayolais qui se retrouve cette fois-ci à 4 joueurs pendant deux minutes mais prend son temps mort pour récupérer quelque peu. Cependant, malgré cette courte pause de deux minutes, les cayolais regroupés à quatre en défense, subissent les assauts adverses répétés. Puisant dans leurs dernières forces et poussés par un public acquis à la cause des locaux, le FCC craque une première fois en seconde période (2-3). Les cayolais retrouvent ensuite numériquement un joueur de plus et font bloc défensivement. Il reste à peine cinq minutes de jeu, le match devient alors encore plus décousu, les cambronnais se livrent pour aller chercher plus et les deux équipes se rendent coup pour coup pour le plus grand plaisir des spectateurs. En conséquence, la volonté cambronnaise trouve une nouvelle fois la faille dans la défense cayolaise émoussée physiquement, sur une succession de frappes qui termine finalement dans le but cayolais grâce à l’inévitable Wilfried Gueppois, un « véritable poison » pour les cayolais. L’arbitre annonce 26 secondes restantes qui ne changeront plus rien dans cette seconde période riche en rebondissements.

Jusqu’au bout, Cayeux s’est bien battu pour s’offrir son premier succès de la saison mais en vain. Les joueurs présents ont surtout montré à leur adversaire du jour, que les cayolais ne sont pas encore « morts » dans ce championnat R1 et que ce premier point pris est peut-être un signe du renouveau.

Réponse lors du prochain rendez-vous, la semaine prochaine, le samedi 27 janvier 2018, avec la réception de Doullens CSA Epide (16h30), un match qu’il faudra obligatoirement gagner pour obtenir encore un mince espoir de lutter pour le maintien. En attendant, les cayolais ont une semaine pour recharger les batteries et préparer leur prochain match à Cayeux-sur-mer où le 1.000 ème but cayolais officiel depuis la création du club devrait tomber (actuellement 999 buts inscrits).


 

Championnat R1 / J8 :

Les cayolais retrouvent le sourire…

Futsal Club Cayeux 7-3 Doullens CSA Epide

Joueurs & Buteurs : CARON Damien, LOTTIN Yvan (capitaine), AVISSE Loïc, LEDUC Romain, DENIS Florian, LECOMTE Alexandre (2 buts) et  ZUMBE Valentin (5 buts).

Entraineur : FOULON Alexandre.

 

En 8ème journée de championnat R1, le Futsal Club Cayeux (FCC) s’est imposé 7-3 face à Doullens CSA Epide (9 points, actuel 4ème) ce samedi 27 janvier 2018. Les jaunes et verts, lanterne rouge du classement (1 point), s’offrent un premier succès devant leur public, le premier de la saison à Cayeux/mer, un succès qui fait le plus grand bien, aux supporters comme au club.

Organisés en 2-2 comme lors du dernier match, les joueurs d’Alexandre Foulon se montrent pressant sur cette défense doullennaise qui avaient humilié les cayolais sur leur terrain lors du match aller (19-4). Le FCC a donc la ferme intention de « laver l’affront » de cette rencontre ô combien marquante. Dès les premières minutes, les cayolais compactes et solides, se dérident offensivement par des attaques rapides et sur un coup franc de Valentin Zumbé, l’attaquant cayolais trouve l’ouverture du score (1-0). Un but symbolique puisque c’est le 1.000ème but inscrit en 209 matchs réalisés par l’équipe première chez les séniors en compétition officielle depuis la création du FCC, le 5 novembre 2002. Néanmoins, dans la foulée, la réponse doullennaise glace quelques instants les supporters présents (1-1). Le score de parité est toutefois de courte durée puisqu’à nouveau, dans la foulée, Valentin Zumbé trouve le chemin des filets sur une belle chevauchée (2-1). Doullens insiste à l’approche de la pause et sur un long ballon renvoyé par le gardien adverse directement dans la surface cayolaise, l’attaquant doullennais prend le meilleur sur son défenseur et d’une subtile talonnade, surprend le portier Damien Caron (2-2). Dans la minute qui suit, le défenseur cayolais Loïc Avisse tente une reprise manquée aux abords de la surface adverse qui va profiter à l’opportuniste Valentin Zumbé qui glisse le ballon au fond des filets sur une belle frappe croisée (3-2). La mi-temps est sifflée et l’état d’esprit affiché par les jaunes et verts cet après-midi, est bien différent des premières rencontres de R1 réalisées en 2017, la roue commence à tourner et le cinq majeur du FCC devient difficile à manœuvrer pour les adversaires, de bon augure pour cette seconde période.

Au retour des vestiaires, les cayolais entament fort la seconde mi-temps mais sans trouver le bon geste aux abords de la surface adverse. Puis, sur un nouveau ballon long du gardien doullennais, l’attaquant dos au but, se retourne vite et prend le meilleur sur la défense cayolaise (3-3). De quoi donner confiance aux doullennnais mais en réponse, Valentin Zumbé redonne l’avantage sur le tableau d’affichage (4-3). Obligés de sortir pour espérer revenir dans la partie, les visiteurs libèrent des espaces et commettent quelques fautes. Le jeu se durcit quelque peu et sur une nouvelle faute d’un doullennais, le joueur conteste, prend un premier jaune puis s’emporte vite, trop vite aux yeux de l’arbitre qui n’hésite pas une seule seconde à la suite de propos injurieux, de sortir un second carton jaune synonyme de carton rouge. Les doullennais se retrouvent à quatre joueurs sur le terrain durant deux minutes dont ne profite pas pour autant le FCC. Après ces deux minutes et un temps mort côté adverse, Doullens revient au complet et sur un ballon récupéré de derrière, Alexandre Lecomte est lancé et trompe cette fois-ci le portier adverse (5-3). A l'envie, à l'abattage, Cayeux est au-dessus. Solide et appliqué défensivement, le FCC continue à proposer du jeu et à se projeter très rapidement à l'assaut de la surface adverse : Alexandre Lecomte double son compteur but (6-3) et ensuite, une nouvelle fois ce même Valentin Zumbé, auteur d’une partie très convaincante, atomise Doullens (7-3) sur un cinquième but personnel cet après-midi. Sur les dernières minutes de jeu, Cayeux temporise et contrôle son sujet jusqu’à ce coup de sifflet libérateur. La salle Henri Deloison exulte avec la présence d’une cinquantaine de supporters. Après la belle prestation réalisée à l’extérieur face à Cambronne-les-Ribécourt (3-3) une semaine auparavant, les jaunes et verts peuvent fêter leur première victoire en R1 cette saison, devant leur public, avec la manière. Mieux, ce résultat leur permet d’y croire encore au classement puisque Cambronne-les-Ribécourt n’est plus qu’à un petit point du FCC mais le chemin est encore très long pour le maintien mais ces deux derniers matchs sans défaite en R1, apporte une vrai bouffée d’air au FCC. Le prochain rendez-vous sera d’ailleurs face à un adversaire direct, à Pont-Ste-Maxence Futsal (5ème), le samedi 17 février 2018. Quant à la réserve, qui devait jouer en lever de rideau de cette rencontre en R1, le club de l’US Flesselles ne s’est pas déplacé. L’équipe B gagne une place au classement D2 Somme (5ème) et reçoit la semaine prochaine (16h30), Amiens Marivaux Futsal (3ème). En lever de rideau de cette rencontre de D2, la toute nouvelle équipe du FCC, les jeunes en catégorie U10/U11, reçoivent l’AS Long pour une première rencontre amicale avec leurs nouveaux maillots offerts par Intermarché et le Mac Donald’s de St-Valéry-sur-Somme.

 

 

Championnat R1 / J9 :

Cayeux échoue de justesse…

Pont-Ste-Maxence 5-4 Futsal Club Cayeux

Joueurs & Buteurs : CARON Damien, TOUTAIN Thomas, AVISSE Loïc, LOTTIN Yvan (capitaine, 1 but), LEGRAND Pierre, DOMERGUE Valentin, LEDUC Romain, DENIS Florian (1 but) et  ZUMBE Valentin (2 buts).

 

En déplacement à Pont-Ste-Maxence pour le compte de la 9ème journée de championnat R1, le Futsal Club Cayeux (FCC) affrontait ce samedi 17 février 2018 une équipe maxipontaine en forme qui pointe à la 5ème place du classement (8 points), deux places devant les cayolais, avec 4 points à son actif, lanterne rouge mais qui restent également sur deux bons résultats en ce début d’année (un nul 3-3 à Cambronne-les-Ribécourt et une victoire 7-3 contre Doullens CSA Epide).

Un rendez-vous très important pour les deux camps mais surtout du côté cayolais qui après une phase aller catastrophique avec 7 défaites sur 7 matchs, joue sa survie à chaque rencontre. En effet, un nouveau résultat positif cet après-midi rapproché encore un peu plus les jaunes et verts de leur adversaire du jour et pourquoi pas, aller chercher éventuellement un maintien inespéré mais attention, dans le cas contraire, les cayolais se rapprocheraient fortement de la descente.

Au coup d’envoi, dans une splendide salle « la Salamandre » réputée également pour sa grandeur, l’entraineur Alexandre Foulon aligne sur la feuille de match, 9 joueurs au total. Les cayolais, vêtus de noir pour l’occasion (son adversaire joue habituellement en jaune et bleu à domicile) entament la rencontre sérieusement défensivement, attentifs dans un premier temps à boucher les espaces puis, à exploser en contre. Face à une équipe maxipontaine technique et athlétique, bien différente du match aller, les cayolais dominent timidement les débats mais se font surprendre à son propre jeu sur un contre à toute vitesse vers la dixième minute de jeu (1-0). Le FCC pousse mais Pont-Ste-Maxence ne cède pas et même mieux, sur une frappe lourde des 11 mètres, l’attaquant isarien trompe à nouveau le portier Damien Caron (2-0). Pour autant, Cayeux ne baisse pas les bras, les deux formations se rendent coup pour coup sans toutefois cadrer leurs tentatives. Puis, sur une récupération de balle à la ligne médiane, l’inéluctable Valentin Zumbé est lancé et remporte son duel face au portier maxipontain (2-1) juste avant la pause.

Au retour des vestiaires, les jaunes et noirs entament la seconde période pied au plancher. Déterminés, les cayolais montrent un visage encore plus séduisant offensivement mais manquent cruellement ses opportunités offensives, contrairement aux locaux, qui à nouveau en contre, font le break au tableau d’affichage au bout de dix minutes de jeu (4-1). Sous la pression du classement, les cayolais jouent un plus haut et sur une balle anodine récupérée aux abords des 9 mètres, le capitaine Yvan Lottin montre la voie aux siens (4-2). Mais la joie cayolais est de courte durée puisque quelques minutes après l’engagement, le défenseur isarien, d’une montée rageuse, surprend toute la défense cayolaise (5-2). Il reste au chronomètre 5 minutes de jeu… et à ce moment de la partie, qui aurait alors dit que le scénario allait encore s’emballer ? A l’envie, à l’abattage, l’équipe cayolaise prend des risques conséquents en se positionnant encore plus haut mais gêne malicieusement les locaux qui pensent avoir fait le plus dur. Cependant, sur un pointu de Valentin Zumbé qui va se loger sous la barre transversale, les cayolais se refusent de croire en cette défaite (5-3). Effectivement, plein d’allant retrouvé, les jaunes et noirs rêvent d’un exploit probable puisque sur une action litigieuse avec une balle qui ne semble pas sortie entièrement, Valentin Zumbé positionné sur le coté gauche en profite pour administrer un centre parfait à Florian Denis qui n’a plus qu’à tromper le gardien isarien (5-4). Il reste une petite minute de jeu au tableau d’affichage : d’un côté, on observe des maxipontains énervés, déstabilisés et de l’autre, des cayolais revigorés avec ce retour au score et qui étouffent complètement leurs adversaires dans les dernières secondes de jeu. En effet, sur une ultime attaque, l’attaquant Florian Denis se retrouve face au portier isarien mais voit sa frappe passée juste au-dessus du but pour le plus grand bonheur des locaux qui sont passés tout près du correctionnel en cette fin de match.

La frustration restera sans doute le sentiment prédominant à l’issue de cette rencontre où les cayolais, têtes baissées, savent que le maintien en régional sera extrêmement compliqué avec trois rencontres restantes dont la réception du leader invaincu, Compiègne Futsal, le samedi 17 mars puis, un déplacement chez son dauphin, l’Amiens Etouvie Futsal le samedi 7 avril qui présente une unique défaite face à l’ôgre compiégnois, et enfin, la réception de Senlis, le samedi 21 avril.

Malgré l’état d’esprit retrouvé et une organisation de jeu plus efficace, ce mauvais résultat condamne les cayolais à remporter leurs trois dernières rencontres de championnat, voir deux si faux pas des adversaires dont Cambronne-les-Ribécourt qui a obtenu un excellent résultat ce samedi sur son terrain, face à Senlis (9-4). Au compteur, Cambronne compte désormais 8 points au classement, c’est dire toute la difficulté qui s’annonce pour les cayolais qui se réveillent malheureusement bien trop tard mais tant que ce n’est pas fini mathématiquement, l’espoir demeure.

Reste qu’il va falloir digérer cette défaite et aller chercher une nouvelle demi-finale en coupe de la Somme. Le prochain rendez-vous est donc fixé au samedi 10 mars, avec la réception d’Amiens Olympique (D1).

 

 

Championnat R1 / J10 :

Une marche trop haute qui condamne les cayolais…

Futsal Club Cayeux 4-8 Compiègne Futsal

Joueurs & Buteurs : CARON Damien, LOTTIN Yvan (capitaine, 1 but), AVISSE Loïc (1 but), TOUTAIN Thomas, LEGRAND Pierre, DENIS Florian (1 but), LECOMTE Alexandre (1 but) et ZUMBE Valentin.

Entraineur : FOULON Alexandre.

Délégué : ZUMBE Philippe.

Table de marque : LEGGERI Julie et WARGNIER Audrey.

 

Sévèrement battu au match aller (16-0), le Futsal Club Cayeux (FCC) a subi ce samedi 17 mars 2018 la loi du leader Compiègne Futsal en raison notamment de son inefficacité offensive et de la justesse de son adversaire. Les espoirs de maintien en Régionale 1 sont passés puisque Cambronne a remporté une précieuse victoire sur son terrain qui condamne ainsi les cayolais à deux journées de la fin du championnat.

Après avoir réussi à maintenir un mince espoir en arrachant 4 points lors des trois derniers matchs, le double miracle n’a pas eu lieu cet après-midi pour le compte de la 10ème journée de championnat face à un solide adversaire invaincu depuis le début de saison, c’est dire que la tâche s’annonçait très compliquée. Et pourtant, les hommes d’Alexandre Foulon ont tout donné dans cette rencontre dans une première mi-temps où les débats ont été très équilibrés. En effet, après un premier but sur une frappe lointaine des compiégnois (0-1), les jaunes et verts reviennent dans la partie à la suite d’une erreur de relance d’un défenseur isarien dont profite malicieusement l’attaquant Alexandre Lecomte (1-1). Les cayolais livrent une bonne entame de partie dynamique, appliqués dans le replacement défensif. Les défenses prennent le dessus sur les intentions offensives jusqu’à ce coup franc réussi des compiégnois (1-2). Dans la foulée, le capitaine Yvan Lottin ramène le score à égalité sur un splendide pointu des dix mètres qui touche le montant droit, imparable pour le solide portier isarien (2-2). Il reste quelques minutes à jouer et malheureusement, sur une dernière chevauchée compiégnoise, l’attaquant donne le tournis au défenseur cayolais et plein d’autorité offre un avantage certain pour son équipe juste avant la pause (2-3).

Au retour des vestiaires, avec de l’expérience et une plus grande justesse technique, le leader a progressivement pris la mesure des cayolais. Effectivement, l’écart du score intervient assez progressivement dans cette rencontre grâce au capitaine isarien qui à la suite d’une remise en touche effectuée rapidement, place le ballon idéalement dans le but cayolais (2-4). Malgré tout, sur coup franc, l’attaquant Florian Denis trompe le portier isarien (3-4) et redonne un espoir aux siens. Les jaunes et verts n’ont pas dit leur dernier mot, les esprits s’échauffent dans les deux camps, mais c’est à nouveau Compiègne sur un contre, qui se donne de l’air (3-5). Malgré quelques opportunités cayolaises, les locaux craquent à nouveau sur une incompréhension entre le défenseur et le gardien cayolais dont profite l’attaquant compiégnois (3-6). La messe est dite, Compiègne déroule, Cayeux plie à nouveau grâce au talent du capitaine isarien qui s’offre un but en éliminant sur le front gauche deux joueurs et d’un pointu surprend le portier cayolais (3-7). Fort de la confiance accumulée depuis le début de saison, les compiégnois invaincus inscrivent un dernier but en contre (3-8). De façon anecdotique, en toute fin de match, sur coup franc, le défenseur Loïc Avisse parvient à tromper le portier adverse (4-8).

Le Futsal Club Cayeux a été brutalement ramené à la réalité cet après-midi avec un nouveau revers à domicile, explicable en partie par des faiblesses habituelles mais qui met aussi en lumière l’écart persistant avec le meilleur club picard. Faiblesse, mauvais choix, le FCC est passé au travers de son début de saison. La principale excuse est celle des absents et elle est parfaitement recevable. Sur plusieurs déplacements, l’entraineur Alexandre Foulon a dû composer son équipe sans ses joueurs clés, au bout du compte, les cayolais ont tendu le bâton pour se faire battre. L’effectif limité en quantité comme en qualité, a pesé également considérablement cette saison avec aucun renfort en septembre alors que le niveau régional augmente chaque année. Le message a bien été reçu du côté cayolais qui prépare déjà la saison prochaine : deux joueurs au profil intéressant viennent de signer récemment Corentin Tillette d’Acheux et Jean Grisel.

Prochain rendez-vous pour les séniors A, le samedi 31 mars 2018 (16h30), en coupe de la Somme (1/4 finale) à Cayeux-sur-mer. Pour la réserve, ce sera le samedi 24 mars 2018 (16h30) avec la réception de Doullens CSA Epide (b).

 

Championnat R1 / J11 :

Les cayolais bousculent un ténor avant de céder…

Amiens Etouvie Futsal 8-6 Futsal Club Cayeux

Joueurs & Buteurs : CARON Damien, LOTTIN Yvan (capitaine), TILLETTE D’ACHEUX Corentin, AVISSE Loïc, TOUTAIN Thomas, LEDUC Romain, GRISEL Jean, DENIS Florian (1 but), PINTO Tony (1 but) et ZUMBE Valentin (4 buts).

Entraineur : FOULON Alexandre.

 

En déplacement à Amiens pour le compte de l’avant dernière journée de régional 1, le Futsal Club Cayeux (FCC), lanterne rouge du classement s’est incliné ce samedi 7 avril 2018 face au second, l’Amiens Etouvie Futsal. Actuellement meilleure attaque du championnat avec 107 réalisations, les amiénois restent encore en course pour la première place mais doivent absolument s’imposer cette après-midi face aux cayolais venus en nombre et qui souhaitent laver l’affront d’un match aller catastrophique (3-19).

Au coup d’envoi de la partie, on assiste à une partie rythmée avec des premières attaques prometteuses du côté cayolais pourtant, ce sont les amiénois qui vont ouvrir le score (1-0). Dans la foulée, plus réalistes, les locaux creusent l’écart (2-0). En réponse, l’attaquant Tony Pinto trouve le chemin des filets à la suite d’une frappe lourde sur le côté droit qui surprend le portier adverse (2-1). Cayeux résiste aux assauts amiénois et même mieux, se voit récompenser de leurs efforts insistants devant le but grâce à Valentin Zumbé (2-2). De quoi donner confiance en tout cas aux jaunes et verts qui font jeu égal au dauphin de régional 1 sur les quinze premières minutes de jeu. Néanmoins, la réponse amiénoise intervient rapidement. En effet, Amiens s’appuie sur sa supériorité technique, les cayolais libèrent quelques espaces et encaissent deux nouveaux buts (4-2). Qu’importe, les cayolais réagissent à nouveau. Les deux formations se rendent coup pour coup mais juste avant la pause, Florian Denis, sur une frappe lointaine, redonne de l’espoir aux siens (4-3).

Dès le retour des vestiaires, Amiens hausse le ton dans l’engagement et sur une de ses premières incursions, trompe le portier cayolais Damien Caron (5-3). Les cayolais tentent de réagir mais sur un contre, se font surprendre à nouveau (6-3). Puis, à la suite d’un coup franc cayolais repoussé par le mur amiénois, Valentin Zumbé récupère le ballon, se décale et trompe le gardien amiénois (6-4). Cayeux pousse et aurait bien pu se rapprocher de son adversaire du jour sur le tableau d’affichage car les opportunités sont nombreuses mais restent malencontreusement muettes. Les jaunes et verts poursuivent leurs efforts pour revenir, avec sans doute trop d’énergie ce qui coûte deux nouveaux buts aux cayolais (8-4). Malgré le score, les cayolais ne s’avouent pas vaincus et continuent à jouer plus haut sur le terrain ce qui perturbe cette fois-ci coup sur coup les amiénois : l’intenable Valentin Zumbé par deux fois, trouve la faille (8-6). L’arbitre siffle ensuite le coup de sifflet final de cette rencontre plaisante et engagée. Malgré la courte victoire des amiénois, ce sont bien les cayolais qui ont surpris leurs adversaires en montrant du répondant sans toutefois être suffisamment tranchants dans les mouvements offensifs. En tout cas, les cayolais ont montré de belles choses, ont su faire face au défi technique qui leur était proposé mais surtout ont quelque peu fait oublié à leurs supporters leur très mauvais début de saison. Quoi qu’il en soit, Cayeux retrouve un second souffle, une remise en question de tous mais aussi une nouvelle dynamique avec l’arrivée de nouveaux joueurs qui permettent à ces cayolais de réagir positivement et d’être séduisants dans le jeu et dans la mentalité.

Prochain rendez-vous pour les joueurs d’Alexandre Foulon, samedi 21 avril, à Cayeux-sur-mer, face à Senlis AFC (16h30). Ce sera le dernier match de régional 1, en attendant le tirage au sort de la demi-finale de la coupe de la Somme qui devrait être effectué dans les jours à venir et qui compte dans le dernier carré, l’équipe cayolaise. 


 

ZOOM SUR UN PARTENAIRE : JUILLET

 mac do

MAC DONALD'S

Rue Cave l'Evêque

80 230 ST-VALERY/SOMME

En savoir plus : click