FUTSAL CLUB CAYEUX : site officiel du club de foot de Cayeux-sur-Mer - footeo

J1/FEMININES : Les cayolaises méritaient mieux…

13 janvier 2019 - 17:57

J1 : Championnat Départemental Hiver Futsal

Les cayolaises méritaient mieux…

Joueuses & Buteuses : CREPIN Amélie, LENNE Adeline (capitaine, 1 but), WARGNIER Audrey, DEFOSSE Clarysse, DUBUS Laure, LEFEVRE Sandra, PARIS Maëlys (2 buts) et SUEUR Camille.

Entraineurs : AVISSE Loïc, TOUTAIN Thomas et ZUMBE Valentin

De retour au championnat hiver futsal pour une nouvelle saison 2018/19, où les féminines du Futsal Club Cayeux (FCC) se déplaçaient à Auxi-le-Chateau, ce dimanche 13 janvier 2019, pour y affronter une solide équipe, Abbeville Menchecourt, favorite de ce championnat.

Le FCC se positionne donc dans le groupe A, composé de cinq équipes : Cayeux Futsal, Abbeville Menchecourt, Ailly-Vauchelles, Auxi-le-Chateau et enfin, Deux Vallées Hornoy-le-Bourg. Quant au groupe B, on retrouve Candas, Conty Loeuilly, Doullens Futsal, Englebelmer et Roye.

Vice-championne de Somme 2018, les cayolaises vêtues de Noires et de Roses affrontent une équipe abbevilloise, équipe actuelle de football à 7, qui a connu la saison dernière le plus haut niveau régional en féminines à 11. Depuis septembre, elles enregistrent une seule défaite au compteur face à Candas et a inscrit notamment la bagatelle de plus de 110 buts en six rencontres, c’est dire la difficulté qui s’annonce pour nos cayolaises défaits face à cette même équipe en 2016/17 (1-5).

Et pourtant, à la fin du temps réglementaire, de toute évidence, les spectateurs présents ce dimanche à Auxi-le-Chateau partageaient un même sentiment de frustration à l’issue de la rencontre pour nos cayolaises. En effet, les abbevilloises ont souffert une bonne partie du match et il n’aurait pas fallu grand-chose pour que nos valeureuses cayolaises ne parviennent à faire trébucher cette équipe en pleine confiance.

D’entrée de jeu, les cayolaises mettent de l’intensité dans la rencontre et les abbevilloises ont des difficultés à produire du jeu face au système cayolais bien en place. Mieux, sur une incursion de la capitaine Adeline Lenne qui tente sa chance de 9 mètres, les cayolaises ouvrent le score dans une salle acquise à la cause des Noires et Roses (0-1). Les cayolaises, pleines d’entrain, se montrent très déterminées défensivement, ne laissant que très peu d’espaces à leurs adversaires. Bousculées, les abbevilloises se donnent de l’air en hachant le jeu. De l’autre côté, galvanisées, les cayolaises insistent et Maëlys Paris en profite pour loger une sublime frappe imparable pour la gardienne adverse (0-2). Dans son temps fort, les cayolaises continuent avec la même conviction, se relancent à l’assaut des buts, et une nouvelle fois, Maëlys Paris trouve le meilleur face à la gardienne adverse (0-3). A cet instant, difficile de penser que le destin du match allait basculer en la défaveur des cayolaises jusqu’alors disciplinées et pourtant à cinq minutes de la pause, sur un coup franc, excentré sur le côté droit, les abbevilloises se redonnent un mince espoir sur le tableau d’affichage (1-3). Alors que la première mi-temps a été quasi parfaite, ce but affiche malgré tout un instant de doute sur les visages des cayolaises qui auront beaucoup tenté dans cette première période solide et prudente contrairement à leurs adversaires, plus muettes devant le but grâce notamment à une excellente Adeline Lenne, bien en jambes et des milieux cayolaises qui ont tour à tour, empêché les quelques tentatives abbevilloises.

Au retour des vestiaires, le jeu s’avère alors bien moins construit, d’un côté comme de l’autre. Les abbevilloises se montrent plus pressantes, tentant le tout pour le tout. Cayeux est plus timide offensivement mais se créent néanmoins quelques opportunités intéressantes sans se montrer réellement dangereux dans la surface. Ainsi, à force d’abnégation, la réponse des abbevilloises glace quelques instants le camp cayolais déstabilisé (2-3), un temps mort est demandé. Le jeu s’équilibre ensuite et les cayolaises insistent, se créent à nouveau de belles opportunités à l’image de cet intérieur du pied d’Audrey Wargnier qui se termine malheureusement sur la barre transversale. Un tournant du match, puisqu’à force de pousser, les abbevilloises se dérident offensivement et sur un contre, douchent les velléités cayolaises (3-3). Un coup de tonnerre dans les têtes cayolaises, l’ascendant psychologique est désormais dans le camp abbevillois. Il reste trois minutes de jeu et alors que Cayeux pensait pouvoir l’emporter, c’est Abbeville qui y aura cru jusqu’au bout, sauvant l’essentiel, en insistant et en profitant des quelques erreurs défensives cayolaises qui auront été fatales. Sans avoir été mise en danger outre mesure, Cayeux devait, au coup de sifflet final, concéder le match nul. Qu’importe, nos vaillantes cayolaises qui jouaient leur 10ème match officiel de leur histoire, ont montré un visage séduisant aux spectateurs présents. La route est encore longue dans ce groupe où il faudra vaincre les trois prochaines équipes tout en soignant son goal-average pour espérer une seconde finale départementale.

Prochain rendez-vous pour nos cayolaises, ce sera donc ce samedi 19 janvier 2019 à Cayeux/mer, face à Ailly-Vauchelles (15h) puis face à Deux Vallées Hornoy-le-Bourg (17h).

Commentaires

ZOOM SUR UN PARTENAIRE : JANVIER

 

STUDIO DEF

5 place Clémenceau

80 410 CAYEUX-SUR-MER

En savoir plus : click